UPA Saguenay-Lac-St-Jean UPA Saguenay-Lac-St-Jean

Nouvelles

Catégorie : , Écrit le : 08.04.2016

Communiqué de presse – Programme de drainage

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Jonquière, le 5 avril 2016  La Fédération de l’UPA du Saguenay-Lac-St-Jean  vient d’avoir la confirmation du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. Pierre Paradis que notre région pourra bénéficier du programme lié au drainage et au chaulage annoncé dans le budget du Québec 2016-2017, déposé le 17 mars dernier. À ce programme est rattachée une somme de 5 M$ sur 3 ans qui sera même bonifiée d’un million supplémentaire selon le ministre.  Le budget est toutefois scindé en trois régions dont l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas St-Laurent et la nôtre.

Depuis le Sommet économique régional tenu en 2015, la Fédération régionale demande au gouvernement du Québec, la mise en place d’un programme d’occupation du territoire pour notre région. Cela  permettrait de corriger les facteurs d’éloignement et de contraintes climatiques que subissent les entreprises agricoles du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis bien des années, causant un écart très significatif sur leurs revenus nets par rapport aux autres régions.  «Plusieurs démarches ont d’ailleurs été effectuées depuis l’an dernier pour trouver des solutions à cette problématique régionale.  Ce programme de drainage et de chaulage est donc un premier pas, effectué par le gouvernement, pour répondre à ces lacunes» a mentionné M. Yvon Simard, président de l’UPA régionale.

En effet, le programme viendra en aide à des entreprises qui n’arrivent pas à optimiser leurs cultures dû à des problèmes de drainage ou de chaulage.  Ces correctifs, qui demandent des investissements majeurs, contribueront donc à augmenter les rendements et diversifier les cultures de ces entreprises, leur permettant ainsi de tirer un meilleur revenu à l’hectare.

Rappelons que l’agriculture régionale est un acteur de premier ordre pour le développement économique de notre belle et grande région car elle regroupe 1 200 entreprises de diverses productions procurant de l’emploi direct à 2 300  personnes pour des revenus à la ferme de près de 280 M$.

Yvon Simard, président